寬容者

譯者

孤独圆谷 IV

选译自《苦涩三段论》


一思想,越冒险,越感到需要显示肤浅,需自赋轻薄气质,增加误解,于其课题。


*


Passé la trentaine, on ne devrait pas plus s’intéresser aux événements qu’un astronome aux potins.


以往三十,当莫再关注风云事件甚于一天文学家关注人间闲话。



*


L’idiot seul est équipé pour respirer.


惟白痴,配呼吸。



*


老了,不是我们的知识的机能衰退了,而是绝望的力量减弱了,年少,我们不会欣赏魅惑,也不会重视荒谬。


Avec l’age, ce ne sont pas tant nos facultés intellectuelles qui diminuent que cette force de désespérer dont, jeunes, nous ne savions apprécier le charme ni le ridicule.



*



Quel dommage que, pour aller à Dieu, il faille passer par la foi !


大损失也,以至于上帝,需经过信仰!


*



La vie, — ce pompiérisme de la matière.


生活,——此物质的庞皮主义(pompiérisme)。


*



自杀辩护:其莫不雅乎,弃此世界者如此自愿服务于我等忧伤?


Réfutation du suicide : n’est-il pas inélégant d’abandonner un monde qui s’est mis si volontiers au service de notre tristesse ?



*


Que l’on s’enivre sans désemparer, on n’arrivera point à l’assurance de ce Crésus d’asile qui disait : ? Pour être tranquille, je me suis acheté l’air tout entier, et j’en ai fait ma propriété. ?


即便你陶醉不辍,也不及此疯院大亨之自信,夫有言:安静也,为我自己,我买了全世界的空气,我使之为我的财产。



*


La gêne que nous éprouvons devant un homme ridicule vient de ce qu’il est impossible de l’imaginer sur son lit de mort.


夫不便,我等所感于一妄人,出于我等不能设想其人以其临终。


*


Ne se suicident que les optimistes qui ne peuvent plus l’être. Les autres, n’ayant aucune raison de vivre, pourquoi en auraient-ils de mourir ?


必自杀也,夫乐观之不能再乐观者。其他人,无任何理由生存,为何,于是,他们不得不死?


*


Les esprits bilieux ? Ce sont ceux qui se vengent sur leurs pensées de la gaieté qu’ils prodiguèrent dans leur commerce avec les autres.


躁郁的思想?皆此等也,者复仇于自己的思想,因所费于交往的快乐。



*


J’ignorais tout d’elle ; notre entretien n’en prit pas moins le tour le plus macabre : je lui parlai de la mer, de ce commentaire à l’Ecclésiaste. Et quelle ne fut pas ma stupéfaction quand, au bout de ma tirade sur l’hystérie des flots, elle lacha le mot : ? Il n’est pas bon de s’attendrir sur soi. ?


于她,我一无所知,于是,我们的谈话走上了最阴森的道路:于她,我闲说大海,论传道书。 于是,我惊呆了,当时,长篇结束,兴奋波涛,她说:自我同情,这样不好。


*


有难也,不信者,面对失眠,不够祈祷!


Malheur à l’incroyant qui, face à ses insomnies, ne dispose que d’un stock réduit de prières !


*


是乃一单纯偶然乎,者开我眼界,于死亡方面,无一不是,社会垃圾?


Est-ce un simple hasard si tous ceux qui m’ont ouvert des horizons sur la mort étaient des déchets de la société ?



*


于疯人,任何替罪,皆为应当。他承受败诉,作为原告;于他,万物显然,有罪如人。他指控任何其所欲者。疯狂,一膨胀经济也;——由于歧视更甚,我们反身我们的失败,我们紧握我们的失败,于外,找不到动机和口实;于是,良知强加我们一封闭的经济,失败之自足论。


Pour le fou, n’importe quel bouc émissaire est bon. Il supporte ses déroutes en accusateur ; les objets lui paraissant aussi coupables que les êtres, il accable qui il veut ; le Délire est une économie d’expansion ; — tenus à plus de discrimination, nous nous replions sur nos défaites, nous nous y agrippons, faute d’en trouver au-dehors la cause ou l’aliment ; le bon sens nous astreint à une économie fermée, à l’autarcie de l’échec.



*


你对我说:是错误的,不断咒骂万物之类( l’ordre des choses)。——是我的错误吗,若我只是一神经症的暴发户,求麻风病的打工人,一劣质的佛陀,一懒惰而迷途的斯基泰。


Il sied mal, me disiez-vous, de pester sans cesse contre l’ordre des choses. — Est-ce ma faute si je ne suis qu’un parvenu de la névrose, un Job à la recherche d’une lèpre, un Bouddha de pacotille, un Scythe flemmard et fourvoyé ? ?


*


讽刺与叹息,我认为,其同等有理。或翻开一讽刺小集(pamphlet ),或《Ars moriendi 》(善终技艺),其中一切,皆是真言……以恻隐之放肆,我躺平真理,一贯词我(me confonds avec les mots)。


“你要客观啊!”——相信万有的虚无者之诅咒。


Satires et soupirs me semblent également valables.


Que j’ouvre un pamphlet ou au Ars moriendi , tout y est vrai...


Avec la désinvolture de la pitié, je m’étends sur les vérités et me confonds avec les mots


Tu seras objectif ! — malédiction du nihiliste qui croit à tout.



*


恶心至极时,仿佛一只老鼠钻进我们的脑子,在里面做梦。


à l’apogée de nos dégo?ts, un rat para?t s’être infiltré dans notre cerveau pour y rêver.


*


非斯多葛主义的戒律指示我等欺凌之用或厄运之魅。夫冷漠指南,皆至理也。愿流浪经验,人人有也!着褴褛,站路口,探手于路人,试用其蔑视,或谢之因小费,——大教训也!或者,入街道,犯陌生,吃耳光……


Ce ne sont pas les préceptes du sto?cisme qui nous signaleront l’utilité des avanies ou la séduction des coups du sort. Les manuels d’insensibilité sont trop raisonnables. Mas si chacun faisait sa petite expérience de clochard ! Endosser des loques, se poster à un carrefour, tendre la main aux passants, essuyer leur mépris ou les remercier de leur obole, — quelle discipline ! Ou sortir dans la rue, insulter des inconnus, s’en faire gifler...


长期,我常去法庭,唯一目的,以欣赏屡犯,他们轻视法律,殷勤失格。但,他们都是卑微的,相比于妓女,妓女是轻松的,在接受处罚时。如此超脱,令人难堪;毫无自尊。侮辱之,不破其肤,形容之,不伤其发。她们的厚颜形成于她们的诚实。一少妓,年十七,君威骇人,反唇审判,者图取之保证于不再萦绕便道,曰:我不能许之与你,法官阁下。


Longtemps j’ai fréquenté les tribunaux à seule fin d’y contempler les récidivistes, leur supériorité sur les lois, leur empressement à la déchéance. Et pourtant ils sont piteux comparés aux grues, à l’aisance qu’elles montrent en correctionnelle. Tant de détachement déconcerte ; point d’amour-propre ; les injures ne les font pas saigner ; aucun adjectif ne les blesse. Leur cynisme est la forme de leur honnêteté.


Une fille de dix-sept ans, majestueusement affreuse, réplique au juge qui essaie de lui arracher la promesse de ne plus hanter les trottoirs : ? Je ne peux pas vous le promettre, monsieur le Juge. ?


量力惟以受辱。以安慰我等,因我等未知的耻辱,我等不能不加诸我等自身,唾弃自身镜像,望公众尊重我等,以其口水。上帝也,免我等于一高贵的命运!


On ne mesure sa propre force que dans l’humiliation. Pour nous consoler des hontes que nous n’avons pas connues, nous devrions nous en infliger à nous-même, cracher dans le miroir, en attendant que le public nous honore de sa salive. Que Dieu nous préserve d’un sort distingué !



*


我许多珍爱宿命观,我养之,以许多牺牲也,于是它完成了,化身了:它曾是抽象的,于此它是跳动的,立我面前,毁灭我,以全部生活者我既予之。


J’ai tant choyé l’idée de fatalité, je l’ai nourrie au prix de si grands sacrifices, qu’elle a fini par s’incarner : d’abstraction qu’elle était, la voilà qui palpite, se dresse devant moi, et m’écrase de toute la vie que je lui ai donnée.

Like my work??
Don't forget to support or like, so I know you are with me..

CC BY-NC-ND 2.0

Want to read more ?

Login with one click and join the most diverse creator community.